Les chirurgiens

Tous les chirurgiens exerçant à l’IECEP sont titulaires de la qualifications en chirurgie plastique, esthetique et reconstructrice, anciens internes et chefs de clinique des Hôpitaux de Paris

 

Le chirurgien plasticien, ou chirurgien esthétique, est un chirurgien qualifié en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Il faut en moyenne 15 ans d’études pour devenir chirurgien plasticien : 7 ans d’études médicales, puis concours de l’internat pour accéder à une formation chirurgicale de 5 ans complétée par 2 ans minimum d’Assistanat ou de Clinicat.

 

En France on compte aujourd’hui 700 chirurgiens plasticiens, mais une cinquantaine seulement ne font que de la chirurgie esthétique, la plupart dans des cliniques réservées à l’ esthétique comme l’IECEP. L’ensemble des chirurgiens de l’IECEP participent aux principaux congrès internationaux afin de vous proposer les « meilleures innovations et les plus sures » en matière de médecine et de chirurgie esthétique.

 

Un chirurgien plasticien doit non seulement prendre le temps d’ écouter et conseiller ses patients, mais doit également avoir une éthique médicale irréprochable et savoir refuser d’accéder à une demande excessive ou inutile . Des honoraires raisonnables ( fixés avec tact et mesure) font partie intégrante de cette éthique que les praticiens de l’IECEP se sont engagés à respecter.

Pourquoi faire confiance à nos chirurgiens ?

La chirurgie esthétique nécessite des compétences générales doublées d’une spécialisation en chirurgie plastique et reconstructrice.

C’est pourquoi les professionnels exerçant dans notre établissement de Paris Boulogne-Billancourt sont tous qualifiés et diplômés dans ce domaine.

Notre clinique ne recrute que des professionnels triés sur le volet, que ce soit au niveau de l’équipe médicale, des anesthésistes réanimateurs ou du professionnel paramédical.

Nos chirurgiens travaillent dans le pur respect de la déontologie et de l’éthique. Les patients bénéficient du même traitement que lors d’une opération en milieu hospitalier.

Une information complète et transparente est la base d’une relation de confiance entre médecin et patient. Le conseil en est l'un des aspects forts. Les chirurgiens esthétiques réellement spécialistes dans ce domaine sont très peu nombreux en France. Notre institut a la chance de pouvoir travailler avec des experts reconnus, ce qui garantit la fiabilité et la sécurité de chaque acte chirurgical entrepris. 

Quelles études pour devenir chirurgien esthétique et plastique reconnu ?

Nous ne recrutons que des praticiens ayant exercé comme interne ou chef de clinique dans les Hôpitaux de Paris.

Seule cette pratique diversifiée permet d’acquérir à la fois polyvalence et spécialisation car, pour obtenir un résultat naturel, une extrême dextérité est nécessaire.

Les études pour parvenir à ce niveau sont très longues. Les internes sont recrutés à un niveau bac + 7 en médecine.

La formation de chirurgien dure au minimum 5 années supplémentaires, auxquelles s’ajoutent plusieurs années comme assistant. Durant ce cursus très varié pouvant atteindre une durée totale de 15 ans, les futurs chirurgiens sont confrontés à tous les cas de figure et peuvent ensuite exercer leur activité en autonomie. 
Nos chirurgiens et médecins esthétiques et plastiques sont tous inscrits à l’ordre des médecins. En plus de leur cursus en médecine obligatoire, ils ont souvent fait le choix d’obtenir des qualifications supplémentaires.

Certains exercent des responsabilités au sein d’instances représentatives telles que le Collège Français de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique ou les organisations professionnelles de branche. C’est dire toute l’implication de ces professionnels dans l’exercice, le développement et la reconnaissance de leur métier. Une ouverture à l’international est indispensable pour perfectionner sa pratique et échanger avec les spécialistes les plus éminents situés sur tous les continents. C’est pourquoi l’IECEP encourage son équipe à s’investir dans des organisations mondiales telles que l’International Society of Aesthetic Plastic Surgery. 

Quel accompagnement pour le patient ?

Le chirurgien spécialisé en médecine reconstructrice doit bien sûr maîtriser tous les gestes techniques pour obtenir un résultat naturel et durable mais il doit également faire preuve d’une grande psychologie.

Une opération même bénigne n’est jamais anodine. Elle s’inscrit toujours dans le vécu du patient et nécessite une totale adhésion de sa part pour être couronnée de succès.

Le praticien doit donc être totalement à l'écoute et proposer à chacun une approche personnalisée. Un acte chirurgical n'est pas naturel en soi et doit toujours être mûrement réfléchi en pesant les avantages et les inconvénients. Une ou plusieurs consultations préalables sont nécessaires avant de s'engager dans un traitement définitif. Le rôle du médecin en tant que conseil est essentiel. Il doit savoir aider le patient à exprimer son besoin pour ensuite expliquer les possibilités de traitement qui s’offrent à lui en toute objectivité, sans idéaliser le résultat. Il ne doit pas hésiter à déconseiller une opération si celle-ci lui semble inutile ou si le résultat escompté lui parait irréaliste.

Chaque intervention présente un certain facteur de risques ainsi que des suites plus ou moins pénibles.

Le patient doit pouvoir faire un choix éclairé en toute connaissance de cause.

Son accompagnement doit être organisé avant, pendant et après l’intervention. 

Quelles autres compétences sont nécessaires lors d’une intervention ?

Les médecins anesthésistes réanimateurs jouent un rôle de conseil essentiel.

Ils doivent être présents avant l’opération pour informer le patient et pratiquer une visite préopératoire de façon à détecter les contre-indications éventuelles.

Ils seront là tout au long de l’anesthésie et lors de la phase de réveil pour superviser les suites opératoires.

Il faut 11 années d’études dont 4 en spécialisation pratique avant de pouvoir exercer ce métier. Il est donc naturel que l’IECEP Boulogne-Billancourt ne sélectionne que des praticiens ayant fait leurs preuves en milieu hospitalier. 
Infirmiers et aides-soignants sont indispensables pour assister le médecin et gérer les phases pré et post opératoires.

Les infirmiers présents dans les blocs opératoires ou exerçant comme assistants en anesthésie ont tous suivi un cursus de 2 années supplémentaires. Grâce à cette exigence d’expérience et de compétence à tous les niveaux, associée à un plateau technique de pointe, l’IECEP Paris Boulogne-Billancourt peut garantir une totale sécurité pour toutes ses interventions.

Ajouter un commentaire