Nouveau lifting du cou et du décolleté

Une technique inventée à l’IECEP

La médecine esthétique est désarmée face à l’affaissement du cou et à la flétrissure du décolleté :
ni la toxine botulique, ni le remplissage avec l’acide hyaluronique, ni les fils tenseurs ou en or (vraie escroquerie) ne sont capables de retendre la peau du cou, a fortiori la peau située devant le 1/3 supérieur du sternum.

 

Les liftings classiques, qui agissent surtout sur le muscle peaucier, ont également peu d’action sur cette région anatomique.

Notre technique consiste, sous neurolept-analgésie, à injecter sous la peau, à la pompe électrique, 300 à 400 cm3 de sérum physiologique, ce qui permet d’écarter et de mettre à l’abri les zones profondes, muscles, vaisseaux et nerfs. Le décollement s’effectue grâce à des canules très fines, avec ou sans liposuccion selon les cas.
Les risques d’hématomes sont divisés par 20 (vingt), et les risques de lésions des nerfs moteurs, avec paralysie, sont annulés: depuis 10 ans: 1500 liftings: aucune paralysie faciale.
Les incisions se situent autour de l’oreille et sur la mastoïde dans les cheveux.
L’intervention dure de 1h à 1h30.

La nuit post opératoire se passe à la clinique, le pansement est ôté le lendemain, avant le shampoing et la sortie. C’est peu douloureux car les muscles sont respectés.
Surtout, le rajeunissement est obtenue SANS changement d’expression puisque les muscles ne sont pas déplacés ni sectionnés comme dans les techniques classiques.
Malgré cela, l’effet est durable au moins 10 ans.

Une semaine d’arrêt d’activité suffit, un mois sans sport violent.
Le prix est de 4500 € tout compris, de 5550 € si l’on associe le lifting des joues et des tempes.
Il en coûte 6600 € avec l’opération de rajeunissement des paupières.