Microgreffe de cheveux

description

Une densité chevelue faible, l’apparition de golfe temporaux visibles, une tonsure sont autant d’éléments qui peuvent efficacement être corrigés par la greffe de cheveux. La cicatrice est invisible et les nouvelles techniques de greffe permettent d’obtenir des résultats très naturel.

 

L’alopécie androgénogénétique est la forme de calvitie la plus commune.

Due à une particularité héréditaire dans 95% des cas, chez l’homme la perte des cheveux peut survenir juste après la puberté, vers 20 ans.

Phénomène courant chez les hommes de 50 ans, la calvitie androgénogénétique touche un homme sur deux.

La chirurgie esthétique peut aujourd’hui remédier à ce problème grâce à la technique de microtransplantation capillaire proposée par l’IECEP.

La calvitie est un problème qui affecte aussi bien les hommes que les femmes. Pour certaines personnes, elle peut parfois être ressentie comme un véritable défaut inesthétique et provoquer un réel mal-être.

fiche pratique

Greffe de cheveux : Intervention :
La micro-greffe de cheveux est désormais couramment pratiquée et offre un résultat parfaitement naturel. La précision de cette technique permet d’obtenir une nouvelle chevelure très esthétique rapidement.
Les micro-greffons sont prélevés par le chirurgien esthétique sur le cuir chevelu, dans l’idéal à l’arrière du crâne, et implantés dans les zones dégarnies.

La clinique IECEP opère plus de 20 interventions d'implants capillaires par an.

Greffe de cheveux : Anesthésie :
Cette intervention est réalisée sous anesthésie locale associée à un sédatif. Le médecin anesthésiste, en étroite collaboration avec le chirurgien esthétique, met en place le dispositif anesthésique le mieux adapté à chaque patient/e.

Greffe de cheveux : Hospitalisation :
La chirurgie de la calvitie est réalisée en ambulatoire. Le/la patient/e retourne à son domicile dans les heures suivant l’intervention.

Greffe de cheveux : Risques :
Les risques liés à ce type d’intervention sont limités, mais une intervention chirurgicale comporte néanmoins quelques risques de complications à ne pas négliger :

  • chute de cheveux temporaire deux à trois semaines après l’intervention
  • des ecchymoses (« bleus » du front et des paupières),  en général sans gravité, qui peuvent être résorbés si nécessaire
  • une infection, qui reste exceptionnelle
  • une mauvaise cicatrisation, très rare au niveau du cuir chevelu
  • des kystes peuvent apparaître et se résorber facilement

Greffe de cheveux : Suivi :
Le/la patient/e est en arrêt de travail pendant cinq à huit jours, une croûte peut apparaître sur les greffons, elle disparaît après quelques jours.
Les shampoings sont réalisés dès le lendemain de l’intervention, et la pratique d’une activité sportive ne peut être reprise qu’à partir de la quatrième semaine.
Le chirurgien plasticien est vu en consultation dans les semaines qui suivent afin de contrôler le résultat.

partie du corps: 

Ajouter un commentaire

contact

contact

Contactez-nous par email grâce à ce formulaire ou par téléphone au  01 46 05 83 65

Toutes les informations que vous nous communiquerez sont confidentielles et réservées à un usage médical. Elles ne seront communiqués à aucune tierce partie.