LIPOSUCCION, LIPOASPIRATION :Diminution des masses graisseuses

description

La graisse ne revient pas, car les cellules graisseuses sont détruites et ne repoussent pas

La liposuccion permet de retirer les amas de graisses disgracieux au niveau de l’abdomen, des hanches, des cuisses, des genoux, des bras ou de la poitrine (chez l’homme). La silhouette est améliorée de façon spectaculaire, d’autant plus que la peau est élastique et de bonne qualité. La graisse de stockage ne revient pas après la lipoaspiration.

 

Culotte de cheval, hanches, abdomen, cuisses, amincissement des genoux et des chevilles, plis thoraciques postérieurs… Comme l’un des inventeurs, Y.G. ILLOUZ, le disait :  »On peut tout faire avec la lipo sauf le front. » et il ajoutait « A condition que la peau soit élastique.  »
Cette appréciation de l’élasticité de la peau est essentielle pour savoir s’il faut opérer ou pas, s’il faut retendre la peau ou pas, en plus de la lipoaspiration.

La graisse ne revient pas, car les cellules graisseuses sont détruites et ne repoussent pas, contrairement aux techniques médicales « douces » et parfaitement inefficaces: laser par voie externe, mésothérapie, « thermage », lipodissolution, ou lipolyse hypo-osmolaire interdite depuis 2008.

Cette chirurgie a été révolutionnée par la technique de liposuccion avec canules fines (MICRO-LIPOSUCCION) et surtout depuis quelques années par l’infiltration avant le passage des canules de sérum physiologique, mélangé à de la xylocaïne contre la douleur et à de l’adrénaline contre le saignement: cette technique « tumescente », c’est à dire très importante, permet de retirer jusqu’à huit (8) litres de graisse en une fois, avec sortie le lendemain.

Le principe est simple. Il s’agit, par de petites incisions de 2 ou 3 mm, d’aspirer la graisse, c’est-à-dire les adipocytes. Ces cellules graisseuses : culotte de cheval, grosses jambes, grosses cuisses, grosses chevilles, sont résistantes au régime.
Avec la technique moderne de liposuccion avec infiltration tumescente, les adipocytes sont préalablement fragmentés avant d’être aspirés. Les ecchymoses sont moins importantes, l’œdème plus rapide à disparaître. La douleur très diminuée par rapport à la technique classique d’aspiration.

Il est nécessaire de faire, le plus souvent, une anesthésie générale. L’intervention dure environ de une heure à deux heures et demi selon les localisations et peut-être faite en ambulatoire en dessous de deux litres de graisse ôtée.

Les genoux, les bras, ou les chevilles, isolément, peuvent être faits sous anesthésie locale.

Elle est suivie d’une gêne surtout en position assise pendant environ 8 jours et d’ecchymoses (les classiques « bleus »), pendant environ deux semaines. Le sport peut être repris après un mois.

Le résultat définitif est acquis après 3 mois MINIMUM, et dépend de l’élasticité de la peau, qu’il est essentiel de tester avant l’intervention. Au niveau de l’abdomen, il faut attendre 6 mois car les fibroses sont plus lentes à disparaître.

La graisse (le terme « cellulite » est impropre) ne revient pas aux endroits aspirés car les cellules graisseuses ne se reproduisent pas, et elles ont été détruites lors de l’intervention.

Il faut bien entendu, garder un poids constant après l’intervention et essayer d’avoir une activité sportive qui consolide le résultat en augmentant le volume des muscles, au niveau de la face antérieure des cuisses, et des fesses.

A éviter, 3 techniques:

  • les ultrasons par voie externe, inefficaces et coûteux
  • la lipotomie, extrêmement dangereuse et d’ailleurs interdite
  • le » thermage »concept fûmeux et inutile.

fiche pratique

Liposuccion – Pour qui :
Les femmes présentant des masses graisseuses en excès au niveau des cuisses, des hanches, du ventre, du cou, des bras ou desjambes.

Il s’agit de stéatoméries( stéatos=graisse et méros= organisation en grec ancien, pour les curieux)

Ces « stéatoméries »sont génétiques, souvent aggravées par un excès de poids.Il n’est pas nécessaire de maigrir avant l’intervention car la liposuccion a un effet starter à l’amaigrissement.

Chez l’homme les stéatoméries génétiques sont moins fréquentes en dehors des régions iliaques(poignées d’amour), de l’abdomen et des seins:gynécomastie.

Liposuccion – Intervention :
La liposuccion n’est possible que lorsque la peau est suffisamment élastique afin de se rétracter après l’amaigrissement localisé qui est provoqué:

C’est dire l’importance de la consultation pré-opératoire.

Le chirurgien esthétique et plastique va faire de petites incisions dans les zones préalablement dessinées et aspirer les graisses grâce à des micro-canules.

Lorsque la peau n’est pas assez élastique;d’autres techniques peuvent y être associées,notamment la lipectomie abdominale, ou le mini-lift abdominal . Pour toutes ces interventions, consulter la rubrique « Abdomen ».

Liposuccion – Anesthésie :
La patiente est opérée sous anesthésie générale ou neuroleptanalgésie pour des zones limitées.

Liposuccion – Hospitalisation :
Cette intervention nécessite une hospitalisation d’une nuit ou peut être réalisée en ambulatoire pour de petites quantités de graisse ôtées(« petit bedon »,genoux,chevilles).

Liposuccion – Risques :

  • Phlébites: prévenues par un traitement anti -coagulant per et post opératoire.
  • Hématomes, œdèmes persistants.
  • Résultat imparfait (possibilité de retouche sous anesthésie locale)
  • Anémie

Tous ces risques seront évoqués lors de la consultation avec le chirurgien plasticien. Il ne faut pas hésiter à lui poser toutes les questions qui nécessitent plus d’informations.

Liposuccion – Suivi :
La patiente porte une gaine dans les semaines suivant sa liposuccion et  consulte régulièrement son chirurgien . Des retouches peuvent être nécessaires. La pratique d’une activité physique régulière et un régime alimentaire adapté sont recommandés.

Pour plus d’informations sur la liposuccion

partie du corps: 
Techniques d'intervention: 

Ajouter un commentaire

contact

contact

Contactez-nous par email grâce à ce formulaire ou par téléphone au  01 46 05 83 65

Toutes les informations que vous nous communiquerez sont confidentielles et réservées à un usage médical. Elles ne seront communiqués à aucune tierce partie.