Généralités sur les Liftings du visage

description

Redessiner l'ovale du visage

Le lifting du visage permet grâce à des cicatrices très discrètes de rajeunir l’ovale du visage et de retendre la peau du cou. Les nouvelles techniques développées à L’IECEP permettent d’obtenir un résultat naturel en toute sécurité. Les suites de l’opération sont simples et le retour à une vie normale ne dure que quelques jours.

 

La chirurgie du rajeunissement du visage est regroupée sous le terme de » lifting », qui signifie soulever, remonter en anglais.

Selon les patientes, et le ressenti personnel du vieillissement qui doit, seul, être pris en compte par le chirurgien, il existe plusieurs sorte de liftings du visage, pour les 3 étages du visage: front, joues-bajoues-sillons nasogéniens, cou et décolleté. Le lifting cervico-facial regroupe les partie inférieures du visage.

- Le liting du front a été détrôné par la toxine botulique, mais de plus en plus de femmes sont résistantes au botox, ou lassées par des injections qu’il faut parfois répéter tous les 6 mois. Avec un budget qui finit par dépasser celui du lifting frontal. Les indications des liftings frontaux, ou des minilifts temporaux  augmentent avec la lassitude de ces femmes confrontées au caractère éphémère des injections de toutes sortes. L’effet mode de la » médecine esthétique », fausse spécialité, s’atténue malgré de nombreux articles de presse subventionnés par des laboratoires ou des officines qui en vivent et font la promotion de  » nouvelles techniques douces » ( sauf pour le compte en banque) : fils d’or, fils tenseurs, lumière « pulsée » dont le point commun est d’être proposé par des médecins généralistes auto-proclamés médecins esthétiques ou médecins « plastiques » pour entretenir la confusion avec la chirurgie plastique.

- Les liftings des joues et bajoues sont  toujours associés au lifting du cou et du décolleté, pour éviter l’effet très laid de drapé si l’on veut s’affranchir des contraintes de la couture sur tissus, bien connues des petites mains expertes des grandes maisons de sur-mesure.

Un impératif domine dans cette chirurgie du rajeunissement: » PLUTÔT MOINS QUE TROP  »

fiche pratique

Lifting du cou – Pour qui:

Les hommes et les femmes souffrant d’un relâchement cutané ou d’un excès de graisse, qui peuvent parfois être présents en même temps. Le cou est un élément révélateur de l’âge, c’est pourquoi certains hommes et certaines femmes souhaitent retrouver une ligne plus jeune, un cou plus lisse.
Un cou trop important peut également masquer les traits du bas du visage et effacer un menton.

Lifting du cou – Intervention :

Le chirurgien esthétique va pratiquer une incision dans les cheveux, dans la patte capillaire et derrière l’oreille, afin de retendre la peau. La graisse éventuelle en excès est retirée grâce à une liposuccion isolée. Cette intervention peut être couplée à une chirurgie esrthétique des paupières.

La clinique IECEP intervient sur plus de 50 liftings par an.

Lifting du cou – Anesthésie :

Le lifting du cou est effectué en général sous neuroleptanalgésie, c’est-à-dire sous anesthésie avec une sédation profonde SANS intubation donc SANS curare.

Lifting du cou – Hospitalisation :

La durée de l’hospitalisation est de 24 heures, pendant lesquelles le/a patient/e va porter un pansement. La sortie s’éffectue sans pansement, aprés un shampoing réalisé par l’infirmière.

Lifting du cou – Risques :

-    Hématomes

-    Oedèmes, ecchymoses

La douleur, modérée la première nuit, est traitée par la prise d’antalgiques.

Lifting du cou – Suivi :

La reprise du travail peut se faire au bout de 8 jours s’il n’y a pas eu de blépharoplastie, 15 jours dans les autres cas.

Le suivi post opératoire est réalisé par votre chirurgien.

partie du corps: 
Techniques d'intervention: 

Ajouter un commentaire

contact

contact

Contactez-nous par email grâce à ce formulaire ou par téléphone au  01 46 05 83 65

Toutes les informations que vous nous communiquerez sont confidentielles et réservées à un usage médical. Elles ne seront communiqués à aucune tierce partie.