Le lipofilling : augmentation mammaire par injection de graisse dans les seins

description

Le lipofilling des seins

Pour augmenter modérément (1 bonnet) le volume de la poitrine chez les jeunes femmes qui ne souhaitent pas de prothèse, l’injection de sa propre graisse dans les seins est une technique intéressante dont les indications sont très précises.

Le lipofilling mammaire autrement appelé liposculpture ou lipomodelage du sein est une alternative à l’augmentation mammaire par prothèse

C’est une technique chirurgicale qui permet de prélever votre propre graisse dans une zone du corps (face interne de cuisse, culotte de cheval, abdomen…) par liposuccion, puis de la réinjecter pour (re)donner du volume à vos seins.

fiche pratique

Lipofilling – Pour :

Pour les femmes qui ne veulent pas d’implant mammaire (prothèse en gel de silicone ou en serum) et qui ont un petit pannicule adipeux, idéalement une femme avec une petite culotte de cheval ou un bedon.

La SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique) recommande pour le moment de limiter la technique au femme de moins de 35 ans en augmentation mammaire esthétique, afin d’évaluer au mieux l’innocuité de cette technique d’avenir.

 

Lipofilling – Intervention :

Elle débute par une liposuccion des zones donneuses .

La graisse prélevée est centrifugée de manière douce pour récupérer les cellules graisseuses sans les abimer.

L’injection des cellules graisseuses est une véritable greffe de graisse autologue (greffe de vos propres cellules) dans les seins.

Le volume injecté est variable et fonction de vos désirs (de 100 à 300cc voir plus).

 

La clinique IECEP intervient sur plus de 50 lipofillings par an.

 

Lipofilling – Anesthésie :

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale, une consultation pré opératoire avec un anesthésiste est donc obligatoire.

 

Lipofilling – Hospitalisation :

En chirurgie ambulatoire (entrée le matin, sortie le soir) ou en hospitalisation (essentiellement si vous habitez loin)

 

Lipofilling – Risques :

Phlébites: prévenues par un traitement anticoagulant post opératoire (même risque qu’une lipoaspiration).

Hématomes, ecchymoses au niveau des seins, oedèmes, ils s’estompent et disparaissent dans les semaines qui suivent l’intervention.

Résultat imparfait, essentiellement par non prise de la greffe (possibilité de retouche)

Anémie

Tous ces risques seront évoqués lors de la consultation pré opératoire avec le chirurgien plasticien. Il ne faut pas hésiter à lui poser toutes les questions qui nécessitent plus d’informations.

 

Lipofilling – Suivi :

La patiente porte une gaine dans les semaines suivant sa liposuccion ainsi qu’un soutient gorge et  consulte régulièrement son chirurgien . Des retouches peuvent être nécessaires. La pratique d’une activité physique régulière et un régime alimentaire adapté sont recommandés.

partie du corps: 
Techniques d'intervention: 

Ajouter un commentaire

contact

contact

Contactez-nous par email grâce à ce formulaire ou par téléphone au  01 46 05 83 65

Toutes les informations que vous nous communiquerez sont confidentielles et réservées à un usage médical. Elles ne seront communiqués à aucune tierce partie.