Dangers de la Chirurgie Esthétique Low Cost

Chirurgie esthétique low cost= high risk= risque élevé

Un certain nombre de patients et de patientes, à la recherche du meilleur coût,  souvent jeunes et/ou découragés par les prix pratiqués parfois en France, se confient à des Tours Operators pour se faire opérer à des tarifs  » low cost » à l’étranger.

 

Qu’il s’agisse de la Thaïiande, du Maghreb, de l’Amérique Latine ou de la Belgique, ces forfaits sont souvent vendus avec une mise en avant de l’hôtellerie post-opératoire proposée!  Bien sûr, les tarifs de chirurgie annoncés semblent attractifs. Ceder à des attraits purement financier est dangereux pour plusieurs raisons :

- Il est difficile de vérifier et de contrôler les qualifications réelles du praticien qui va intervenir, sa formation ne correspond souvent pas aux 15 ans d’études et de compagnonnage des  chirurgiens plasticiens possédant la qualification française, une des meilleures au monde.

- On ne rencontre le chirurgien qu’au dernier moment alors que l’intervention est déjà réglée… et la consultation pré-opératoire avec le médecin anesthésiste est trop proche de l’intervention, qui a lieu généralement le lendemain.

- Il n’y a aucun délai de réflexion;

- Les suites opératoires empêchent de profiter de vraies vacances: nombreux sont ceux et celles qui n’occupent jamais la chambre d’hôtel vendue avec le forfait et pratiquement personne ne peut profiter du soleil et de la piscine juste après une intervention chirurgicale.

- Il y a des risques d’embolie pulmonaire dans l’avion du retour,  après des interventions importantes et thrombogènes c’est dire génératrices de phlébite comme: les liposuccions, la chirurgie des seins,les chirurgies du ventre.

- Le suivi post-opératoire est impossible par le chirurgien esthétique qui a fait l’intervention à l’étranger et en cas de complications, aucun recours n’est possible, et vous ne bénéficierez d’aucune assurance, d’aucune prise en charge par la securité sociale en France .

-Enfin, comment faire en cas de « retouches », parfois nécessaire même avec les meilleurs praticiens ?

C’est une attitude risquée quand il s’agit de sa santé et ce d’autant que les prix de la chirurgie esthétique low cost ne diffèrent que de quelques centaines d’euros, de nos tarifs raisonnables de chirurgie esthétique à l’IECEP de Boulogne-Billancourt

Caricature de ces excès du  » low cost », un site en Belgique affiche un prix de 2000€ pour une augmentation mammaire,alors que partout en Europe Occidentale la somme des frais de clinique agrée et de prothèses accréditées  s’élèvent à 1600-2000€, selon les cliniques, sans les honoraires de l’anesthésiste et du chirurgien: cherchez l’erreur…